Formation de pilote ULM

Qu'est-ce qu'un ULM ?

Un ULM est un aéronef de moins de 472,5Kg pour 2 places au maximum.
Il en existe 6 catégories:

  • Catégorie 1: Paramoteur
  • Catégorie 2: 2 axes (type deltaplane avec ou sans chariot)
  • Catégorie 3: multiaxes (type avion, en toile, tôle,carbone, peu importe)
  • Catégorie 4: voilure tournante (Type autogire)
  • Catégorie 5: Plus léger que l'air (dirigeable)
  • Catégorie 6: hélicoptère

La Suisse autorise son espace aérien aux ULM électriques. Pour toute question adressez-vous à Mr. Pascal Balet, instructeur ULM électrique.

La Suisse interdit son espace aérien aux ULM à moteur thermique, à l'exception des ULM de type 3 (avion ou "3 axes" à commandes aérodynamiques), pour autant qu'ils soient homologués et figurent sur une liste officielle publiée par l'OFFAC (Office de l'Aviation Civile) .  Pour ces appareils, les conditions de vol dans l'espace aérien Suisse sont les suivantes:

1) L'appareil est immatriculé en Suisse, considéré comme un avion de catégorie ecolight, et piloté par un pilote détenteur d'une license avion type LAPL,PPL,RPPL.

2) L'appareil est immatriculé à l'étranger, considéré comme un ULM et toléré occasionnellement en Suisse, le brevet d'ULM du pays d'origine étant jugé suffisant.

Il est donc possible pour un pilote Suisse de voler en ULM de catégorie 3 en Suisse, tant que cela est occasionnel.
La formation de base de pilote ULM solo ne peut pas être effectuée sur territoire Suisse. Un aspirant pilote ULM qui n'aurait aucune autre license de pilote (LAPL,PPL,RPPL) en poche devra s'adresser à une école basée en France ou en Allemagne. Sur place, il obtiendra sa license ULM Cat3 solo, et sera désormais admis sur le territoire Suisse, où il pourra ensuite effectuer des vols d'entraînement pour son emport passager, notament.
La formation biplace, les transitions d'aéronef, les conversions de licenses JAR-EASA vers ULM, vols d'entaînement complémentaires et autres suppléments de formation peuvent être effectués sur territoire Suisse.
Les examens théoriques sont organisés en France voisine ou en Allemagne.

Les pilotes munis d'une license pilote (LAPL,PPL,RPPL) peuvent recevoir une équivalence théotique ULM même si leur license est out of time. Pour eux,la transition sur ULM correspond à une transition sur machine nouvelle, auxquelles s'ajoutent les différences spécifiques aux avions de moins 475Kg, ainsi que la législation spécifique.

La formation ULM n'implique pas de cota minimal d'heures d'instruction. Les recommandations des organismes de formation sont néanmoins fermes et une formation digne de ce nom dure en général une bonne trentaine d'heure, ou plus. Selon les pays, il appartient à l'instructeur d'ULM d'estimer le niveau de son élève et de lui donner un certificat de fin de formation, qui a valeur de brevet lorsqu'il s'adjoint d'un examen théorique réussi. le brevet est établi à vie, sans visite médicale ni contrôle ultérieur de capacité, ni de nombre d'heure annuel.

La passerelle pour les détenteurs de brevets d'avion PPL, RPPL, CPL,ATPL,LAPL leur permet d'être brevetés ULM très rapidement. (compter de 5 à 15 heures selon le pilote.) La transition peut-être faite en Suisse.

Pour un débutant, le prix d'un brevet d'ULM peut être devisé entre 6000.-- Chf et 10'000.--Chf, dans la majorité des cas. 

Il est très à la mode de passer des brevets d'ULM basés sur des législations exotiques: USA, Slovaquie, Australie etc. Ces brevets sont malheureusement souvent des formations au rabais et n'ont aucune pérennité en France, le pays où un pilote Suisse-romand a le plus de chance de voler par la suite. Avec un peu de bon sens, il est logique de se former dans les espaces qui seront fréquentés par la suite, et ce dans des écoles professionnelles et responsables.

Pour la région de l'Arc lémanique nous vous recommendons:

- Scorpio (région Annemasse) Mr Stéphane Dantand